Vous ĂȘtes ici: Accueil > Dossier Thématique > Danses africaines et antillaises > Gwo ka, danse traditionnelle de Guadeloupe

Gwo ka, danse traditionnelle de Guadeloupe



Définition et histoire de la danse Gwo ka?

Le gwo ka (prononcez groka) se danse seul, en couple ou en groupe, sur des rythmes de tambours, appelés "ka" du plus lent au plus "chiré" (rapide) : il existe 7 rythmes basiques de gwoka et de multiples variations de chacun Kaladja, Menndé (ou Grenndé), Léwoz, Padjanbèl (ou Granjanbèl), Woulé, Graj et Toumblak. Le gwoka est né durant la période de l'esclavage et tire ses origines dans la perpétuation de la musique africaine par les esclaves des anciennes plantations. On peut ainsi le comparer à d'autres musiques traditionnelles caribéennes telle que le bèlè martiniquais. Alors que certaines chorégraphie de Gwo ka sont issues directement des danses africaines, d'autres empruntent à la biguine. Dans tous les cas, le résultat est une danse faite de mouvements gracieux et élégants; cette impression est renforcée par les tenues des danseuses, qui privilégient de longues jupes blanches ornees de tissus madras qu'elles vont valser au rythmes de leur pas.

Vidéos de danse Gwo ka

Ou prendre des cours de danse Gwoka?

En France, des cours de Gwo Ka sont donnes par la compagnie de danse Dife Kako. Fondée par Chantal Loial, cette troupes de danseuses afro antillaise réalisent un répertoire de spectacles dansés mélangeant danses traditionnelles afro et danse Gwoka.

Patricia Colombo est professeur de Gwoka sur Paris.



autres articles du dossier "danses afro, africaines, antillaises et caribeennes"

» Dombolo, danse moderne et sexy venue du Congo
» Ragga Dancehall : danse de rue venue de Jamaique
» Gwo ka, danse traditionnelle de Guadeloupe
» Kizomba : danse de couple afro venue d'Angola